Depuis plusieurs années Harry Rolland se rend devant le mémorial du 11 septembre à New York avec une seule idée en tête : rappeler aux nombreux touristes présents dans le quartier les événements qui sont survenus il y’a maintenant plus de 10 ans.
De part son expérience en tant que guide dans la tour sud du World Trade Center, Harry est une véritable encyclopédie.
Avec son style bien particulier fait d’invectives en tout genre, il lui est facile de captiver l’attention des nombreux passants qui tous les jours défilent devant lui.
Présent invariablement tous les jours, du lundi au dimanche, qu’il pleuve ou qu’il neige (il ne daigne partir que lorsqu’il a épuisé tous ses gadgets qu’il distribue aux enfants), Harry est aujourd’hui un véritable symbole New-Yorkais, connus et reconnus de tous.

Réalisation : David Guersan - Mathieu Bernat

Mix son : Gaultier Frossard

Remerciements : Harry Roland – 9/11 NYC Memorial

Musique : Stabat Mater Dolorosa – Grave // Gil Scott Heron – Me and the Devil

C’est lors d’un voyage à New-York en août 2013 que nous avons croisé la route d’Harry Rolland. Comme la plupart des autres passants ce jour là nous n’avons pu ignorer le charisme qui se dégage de sa voix lorsqu’il énumère inlassablement les nombreuses anecdotes et informations qu’il connaît au sujet des tours du World Trade Center et des attentats du 11 septembre.

Nous étions lors de ce voyage à la recherche d’un sujet de documentaire qui puisse correspondre à nos attentes : un personnage charismatique armée d’une histoire originale dans un cadre cinématographique. Notre voeu fût plus qu’exaucé. C’est donc dans le quartier de Wall Street dont il est l’un des symboles que nous avons pu improviser le tournage du portrait d’Harry. Sa gentillesse et sa disponibilité ont fait que malgré l’improvisation et le manque de préparation en amont nous avons pu construire un documentaire court en seulement deux jours de tournage.